L’année 2019 nous engage à développer des ambitions réalistes dans un nouveau projet d’établissement.

Le contexte national est celui de la Stratégie nationale de santé (« Ma Santé 2022 »), qui entend mettre l’accent sur la qualité et la pertinence, promouvoir une nouvelle organisation des acteurs de santé avec 3 niveaux d’établissement (proximité, recours, référence) et adapter les métiers et les formations aux enjeux de la santé de demain.

Notre projet d’établissement, dont le projet médical, nous donnera un cap jusqu’en 2025 au moins, pour être des acteurs responsables de notre destin. Notre vision est de constituer un établissement d’excellence en pédiatrie, référence nationale dans la prise en charge des enfants et des adolescents. Le nouveau projet d’établissement nous permettra de définir les buts à atteindre pour réaliser cette ambition, à partir des orientations suivantes.

Notre premier objectif est de former des professionnels à leur aise avec les mutations technologiques. Le changement technologique est en effet un facteur de mutation puissant qu’il convient d’appréhender sans angélisme. Notre rôle est de préparer nos personnelsafin de réduire les souffrances au travail et de capter pleinement les effets du progrès technique sur la qualité des prises en charge.

Il faut maîtriser sa technologie et avoir les compétences digitales, mais ce n’est qu’un moyen. La digitalisation ne peut s’imaginer que si elle est faite pour le bien-être humain.

Être un acteur décisif du développement de la santé mentale des enfants et des adolescents

Par ailleurs, et de manière constante, nous voulons être un acteur décisif du développement de la santé mentale des enfants et des adolescents, domaine dans lequel la complémentarité entre les activités sanitaires et médico-sociales de la fondation Lenval peut encore être renforcée. Nous chercherons pour cela à élargir le champ de nos interventions (envers les adolescents en situation d’urgence, à travers des hôpitaux de jour spécialisés, avec l’intégration de l’institut médico-éducatif Bariquand Alphand), sans oublier de faire connaître – via des publications scientifiques notamment – la qualité de nos actions. Nous devons bien sûr entretenir la quête permanente de l’excellence, avec une ambition simple : faire encore mieux ce que nous faisons déjà bien. Notre hôpital universitaire pédiatrique doit idéalement centrer son action sur ses missions techniques, d’urgence et d’expertise, dans les trois dimensions définissant son rôle social : soins, enseignement, recherche. Le développement de nos interactions avec la médecine de ville et les autres établissements de santé est nécessaire pour nous permettre de consacrer plus de temps et de qualifications aux prises en charge demandant des équipements de pointe et des compétences rares. Cela passe par la formation de professionnels ayant vocation à faire vivre la pédiatrie générale de leurs établissements et celle des cabinets de ville, par la définition avec nos partenaires publics de règles en matière de permanence des soins et par un travail sur les pathologies pour déterminer la gradation des soins sur des critères objectifs. Ce travail d’organisation territoriale est absolument nécessaire dans la mesure où la pédiatrie fait partie des disciplines où les tensions démographiques sont les plus fortes.

Elargir les champs de nos compétences, devenir une référence dans la prise en charge des handicaps

L’ambition simple et la rationalité n’excluent pas d’élargir, quand cela apparaît pertinent, nos interventions dans des champs inexistants ou peu développés à ce jour, seuls ou en partenariat avec d’autres acteurs. Tout d’abord parce que l’ unification de l’ensemble des activités pédiatriques universitaires demeure un objectif cardinal pour la fondation Lenval. Ensuite parce que nous cherchons à être une référence dans la prise en charge des handicaps de l’enfant. A ce titre, la mise en place d’une consultation dédiée et le développement d’une chirurgie spécialisée entrent directement dans les buts de l’hôpital universitaire pédiatrique, tandis que nos établissements médico-sociaux sont à l’œuvre pour proposer une prise en charge adaptée et promouvoir un parcours de vie inclusif. Nous souhaitons enfin développer sur le site de Lenval une offre en soins de suite et de réadaptation pédiatriques.

La performance organisationnelle recouvre plusieurs dimensions : l’atteinte des buts que l’établissement s’est fixés, la capacité d’adaptation à un environnement dynamique, la qualité des soins et la manière efficace de les produire, le partage d’un système de valeurs fondamentales.

HAUT
Haut de page
Faire un don